Vous prendrez bien un morceau ?

Parfois, je glisse des petits morceaux d’écriture dans le métro. Vous… vous en avez trouvé un ?!!!! Le titre et la catégorie devraient vous permettre de retrouver facilement le  morceau tout entier. Mais vous pouvez aussi me demander 🙂 Vive la lecture !

Article mis en avant

La répétition générale

Pièce pour 2 adultes et 5 enfants. A jouer idéalement en hiver, au 1er étage d’une maison posée au coin d’une rue. Privilégier un public conquis d’avance, qui s’émouvra à la seule vue de sa progéniture sur scène.

Abordage du cœur humain

Être comédien, c'est vivre plus intensément que tous les autres hommes. C'est loin d'être de tout repos. Faire du théâtre, ce n'est pas se retirer du monde, c'est entrer dans le monde réel en abordant la connaissance du cœur humain. Je serai comédien ! / Rosine Margat © Alessio De Vecchi

Molière de poche

La Fontaine est un Molière de poche, qui se joue n'importe où, sans lieu particulier, sans investissement, chez soi, chez des amis. Il n'a qu'une exigence, mais elle est de taille : un comédien, un vrai. Je serai comédien ! / Rosine Margat

Prédominance d’emploi

Au Cours Simon, "les premières scènes travaillées vont dans le sens de la prédominance d'emploi, c'est-à-dire celles où les qualités de l'élève vont être mises tout de suite en valeur."* C'est marrant, pour ma première scène, on m'a donné le rôle d'une vielle. Une vieille complètement folle. 😶 *Je serai comédien / Rosine Margat

Le public ne s'émeut qu'aux choses qui sont communes à tous les hommes. A travers tout personnage individuel, c'est cette universalité que vous devez atteindre. Je serai comédien ! / Rosine Margat

Mine de rien

Remarque, t'as pas bien bonne mine. T'as une peau qu'on dirait du caoutchouc. T'as un organisme qui manque de globules de vin rouge, pas besoin d'être docteur pour y voir. La soupe aux choux / René Fallet

L’effet pet

On a beau dire, fit Ratinier pour le seul plaisir de parler, mais tout ça c'est plus fort que du roquefort. Si on peut plus péter sous les étoiles sans faire tomber un Martien, y va nous en arriver des pleines brouettes ! La soupe aux choux / René Fallet  

Simplicité bucolique

Ils regardèrent, l'un la Grande Ourse et l'autre la Petite. Remué par tant de poésie céleste, le Bombé leva délicatement une fesse, émit un pet plus foudroyant qu'un uppercut, qui monta jusqu'au contre-ut avant de s'achever par une phrase de morse en suave dégradé. Là-dessus, Chérasse attendit avec intérêt le jugement de l'auditoire. - Pas... Lire la Suite →

Bol de nuit

Le ciel était d'un beau bleu nuit, et il y avait autant d'étoiles là-dedans que de lettres dans un bouillon gras. La soupe aux choux / René Fallet

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :