Vous prendrez bien un morceau ?

Parfois, je glisse des petits morceaux d’écriture dans le métro. Vous… vous en avez trouvé un ?!!!! Le titre et la catégorie devraient vous permettre de retrouver facilement le  morceau tout entier. Mais vous pouvez aussi me demander 🙂 Vive la lecture !

Article mis en avant

Coquetterie

Les qualités générales de l'articulation sont : la correction, la netteté, la vigueur et la légèreté. La correction provient du respect de toutes les règles concernant l'émission des consonnes. La netteté consiste à bien distinguer les consonnes les unes des autres. La vigueur consiste à frapper chaque consonne, lui permettant ainsi d'être distinguée au loin.... Lire la Suite →

Tout a une fin, sauf la banane qui en a deux. Télévision / Louis-Charles Sirjacq

Laisser le temps aux temps

Les temps sont indispensables pour la plupart des émotions qui s'expriment dans la détente. Il ne faut jamais parler que dans cette détente. Mais une détente étant fatalement précédée d'un état sensible opposé, il faut bien que l'émotion puisse se créer, et elle se crée dans les temps. Grammaire de la diction française / Georges... Lire la Suite →

Sympa !

On est une nation qui se marre, vivant sous la tyrannie du "sympa". C'était bien ? Sympa. Votre journée s'est bien passée ? Sympa. Votre voyage ? Sympa. Le livre que vous lisez ? Sympa. Vous voulez dîner où ? Ah, vous connaissez un restau sympa ! ... Eh bien, permettez-moi de vous dire :... Lire la Suite →

Protection rapprochée

Les gens pensent que je veux tout contrôler. Contrôler la lumière, la hauteur des tableaux, la disposition de la galerie... Je ne contrôle pas, je protège. Un tableau vit d'amitié. Sans affection, il meurt. C'est toujours très risqué de le laisser partir seule dans le vaste monde. [...] C'est vrai que ça me déprime quand... Lire la Suite →

Art vivant

ROTHKO : Voilà pourquoi c'est important pour moi de créer un lieu. Un lieu où le spectateur peut contempler les tableaux longtemps et les laisser vivre. KEN : (exalté) Ils ont besoin du spectateur. Ils ne sont pas comme des tableaux qui représentent, comme des paysages ou des portraits. ROTHKO : Dis-moi pourquoi. KEN :... Lire la Suite →

C’est pas campliqué, merte !

Les qualités essentielles de la prononciation sont  la pureté et l'élégance. La pureté consiste à donner à chaque voyelle le timbre qui lui est propre. L'élégance consiste à garder une prononciation à égale distance du laisser-aller et de l'affectation. Grammaire de la diction française / Georges Le Roy

Haut les mains

En matière de défauts, la limite est malaisée à tracer entre le léger et le grave : peut-être n'est-ce pas parce qu'un défaut est léger qu'il nous fait rire, mais parce qu'il nous faire rire que nous le trouvons léger, rien ne désarme comme le rire. Le rire / Henri Bergson

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :