La désobéissance constituerait notre premier état, notre nature peut-être si, par « nature », on entend ce qui nous rattache aux bêtes et aux loups. Immédiatement, nous serions réfractaires à la règle. […] Dès qu’il s’agit d’opposer l’homme civilisé à la sauvagerie (supposée), l’obéissance est pensée comme ce qui nous humanise. (Dés)obéir / Frédéric Gros Parmi les […]

Être inconstant et volatil ; être avec tous, et surtout soi-même, négligent. (Dés)obéir / Frédéric Gros

Cauchemar de Nietzsche, l’humanité transformée en sable : Plus le sentiment de leur unité avec leurs semblables prend le dessus chez les hommes, plus ils s’uniformisent, plus ils vont ressentir vigoureusement toute différence comme immorale. Ainsi apparaît nécessairement le sable de l’humanité : tous très semblables, très petits, très ronds, très conciliants, très ennuyeux. (Dés)obéir […]

Être libre, c’est essentiellement vouloir être libre. Ce qui effraie, c’est que la liberté soit à ce point à la verticale de notre responsabilité. Elle n’est rien d’autre que cette verticale. Nous ne sommes pas responsables parce que libres, mais libres parce que responsables. (Dés)obéir / Frédéric Gros La liberté est une conquête. L’Africain /JMG […]

Carnet de timbres 2017 LES ARTS DU CIRQUE – Sangles Conception graphique : Séverin Millet N° 6

Soumission acceptée dans sa pérennité. (Dés)obéir