Vous prendrez bien un morceau ?

Parfois, je glisse des petits morceaux d’écriture dans le métro. Vous… vous en avez trouvé un ?!!!! Le titre et la catégorie devraient vous permettre de retrouver facilement le  morceau tout entier. Mais vous pouvez aussi me demander 🙂 Vive la lecture !

Article mis en avant

Les larmes soulagent, parfois, comme une pluie rafraîchit une atmosphère trop lourde. Dracula / Bram Stoker

Corps automnal

Ce n'est pas que mon corps automnal refusât de servir, mais il me parlait de plus en plus de moi-même et de moins en moins de Laura. Il s'imposait lourdement à moi dès le début de l'étreinte, tardait à répondre, me rappelait ses limites et , cependant que je brûlais de ferveur impatiente, il exigeait... Lire la Suite →

Une main sous sa longue chemise de nuit ancien style, il se gratta les fesses en signe de perplexité. La soupe aux choux / René Fallet

Joies réchauffées

Trop souvent nous parlons de nos sentiments de plaisir et et de peine comme s'ils naissaient vieux, comme si chacun d'eux n'avait pas son histoire. Trop souvent surtout nous méconnaissons ce qu'il y a d'encore enfantin, pour ainsi dire, dans la plupart de nos émotions joyeuses. Combien de plaisirs présents se réduiraient pourtant, si nous... Lire la Suite →

Traqueurs, Traqueuses

Le mot de Sarah Bernhardt à une jeune débutante qui, elle, n'avait jamais le trac : "Vous verrez, mon petit, quand vous aurez du talent..." Je serai comédien ! / Rosine Margat

Rosine – FloFlo / Conservation

Jouer juste est la moindre des choses. C'est jouer sans contresens la situation et le personnage. On peut jouer faux pour deux raisons : soit on est un mauvais acteur et on parle faux, soit on ne joue ni la pièce ni le personnage. [...] Jouer sincère c'est croire à ce qu'on dit, se "mettre... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :