« Le rite bien français des vacances au bord de la mer constitue un voyage initiatique dont nous portons tous la marque. On peut dire que l’océan – son mystère, son infini, sa grande vie solitaire sous le ciel changeant –, c’est la métaphysique à la portée d’un enfant de sept ans. »

Célébrations / Michel Tournier

Joindre la conversation 2 commentaires

  1. Face à la mer, j’ai sept ans,
    c’est pourquoi j’ai voulu faire
    une métaphysique des bords de mer,
    de tous les bords, à l’infini..

    Aimé par 1 personne

    Réponse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

À propos de FloFlo

"Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène."

Derniers Articles par FloFlo

CATÉGORIE

Le monde extérieur

Étiquettes

, , , , ,