7 novembre 2016

Sédentarité versatile

Tout le monde m’approuvera si je dis que chaque homme trouve son portrait dans la maison qu’il a choisie et installée.

Mais cette évidence perdra de sa banalité si je précise que nombre d’hommes ne sont pas concernés par cette règle pour la simple raison que – naturellement nomades – ils répugnent à posséder une maison et à s’y enraciner pour longtemps.

D’autres en agissent avec les maisons comme don Juan avec les femmes : ils se laissent naïvement séduire (car don Juan est certainement plus souvent séduit que séducteur), croient avoir trouvé enfin le lieu rêvé de leur bonheur, s’acharnent à acheter, puis s’épuisent à décorer la demeure idéale, pour regarder ailleurs dès lors qu’ils sont enfin parvenus à leurs fins.

On les appellera des sédentaires versatiles.

Célébrations / Michel Tournier

© Don Juan / Louis Icart / 1928

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

À propos de FloFlo

"Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène."

Derniers Articles par FloFlo

CATÉGORIE

Anthropologie

Mots-clés

, , ,