6 janvier 2017

Amours platoniques

Le pauvre était simplement attaché à la vertu et à la pureté avec l’obstination farouche des natures vraiment distinguées que la réalité épouvante, pour qui l’amour se passe seulement entre les âmes, et qui n’ont jamais pu se faire à l’idée qu’il fallait y mêler encore les mains et Dieu sait quoi.

Lady L. / Romain Gary

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

À propos de FloFlo

"Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène."

Derniers Articles par FloFlo

CATÉGORIE

Aimer les corps et les esprits

Mots-clés