Tout d’un coup, il était tout seul dans cet essaim bruyant, sans aucun endroit où butiner. Seul ! Il se rendit compte avec acuité que toute la compagnie était maintenant répartie en bouquets et qu’être à l’écart revenait à être un individu abject et incompétent.  Il regarda de-ci, de-là. Qui était-ce, juste là ? Un grand homme assez beau à l’air suffisant… des visages admiratifs en dessous du sien, tout autour… […] Il n’osa même pas essayer ce bouquet… […]

Par là, quelqu’un qu’il connaissait… Non ! Encore un visage célèbre… le danseur étoile… […] Il continua son chemin… Seul !… Malgré tout, malgré le fait qu’ils tournaient, eux – la police -, il sentait la pression de l’échec social… Que pouvait-il faire pour avoir l’air d’être très bien comme ça, tout seule, comme s’il se déplaçait au milieu de l’essaim, tout seul parce qu’il l’avait choisi ? L’essaim bourdonnait, bourdonnait.

Le bucher des vanités / Tom Wolfe

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

À propos de FloFlo

"Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène."

Derniers Articles par FloFlo

CATÉGORIE

Anthropologie

Mots-clés