« Pour savoir quand nous devenons cruels envers nous-mêmes, nous devons transformer en douleur physique la moindre apparition d’une douleur spirituelle, comme la culpabilité, le remords, l’indécision, la lâcheté. En faisant d’une douleur spirituelle une douleur physique, nous saurons le mal qu’elle peut nous causer. »

Le Pèlerin de Compostelle / Paulo Coelho

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

À propos de FloFlo

"Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène."

CATÉGORIE

Rester sage

Mots-clés

, ,