L’incomplétude  est la seule sauvegarde de la bibliothèque. […] Les bibliothèques existantes ne se soutiennent que de leurs manques. Du jour où l’on feindrait de croire qu’ils sont abolis, l’angoisse nous prendrait, comme si le ciel étoilé se solidifiait soudain. Et l’on se souviendrait de l’époque heureuse où il restait encore des livres à écrire.

La sagesse du bibliothécaire / Michel Melot

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

À propos de FloFlo

"Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène."

CATÉGORIE

Ecriture et verbe

Mots-clés