20 mars 2017

Livre de klein

Pour l’architecte qui doit construire une bibliothèque, la question se pose toujours de savoir s’il faut mieux disposer les rayonnages le long des murs de manière périphérique ou, au contraire, de laisser la lumière pénétrer, comme les vitraux d’une cathédrale […]

Le choix qu’il a à faire n’est pas seulement fonctionnel. Il traduit plusieurs conceptions de la lecture et du savoir. Dans le premier cas, les livres entourent le lecteur, encerclé et comme protégé par eux sous une lumière zénithale qui souligne le sentiment d’intimité mais aussi de clôture. Dans l’autre, c’est le livre qui est environné par les lecteurs sous la lumière plus abondante et naturelle des parois ouvertes sur le monde. […]

Ce dilemme de la bibliothèque introvertie ou extravertie, centripète ou centrifuge, balcon ou prison, je l’ai vu exprimé une fois sous la forme d’un graffiti sur les murs des toilettes (hommes) de la Bibliothèque nationale où un lecteur avait écrit : « Qui a vécu une journée à la Bibliothèque nationale a vécu un jour de moins. » A quoi un autre lecteur avait répondu, juste en dessous : « Fous le camp, ça fera une place de plus ! »

La sagesse du bibliothécaire / Michel Melot

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

À propos de FloFlo

"Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène."

Derniers Articles par FloFlo

CATÉGORIE

Ecriture et verbe

Mots-clés