Le commandeur commandé

La responsabilité pour l’autre, pour reprendre l’expression de Levinas, la responsabilité de protéger, c’est autre chose. Comme un renversement des rôles : l’autre depuis sa détresse muette, l’autre dans sa fragilité tremblante, l’autre démuni, désarmé, c’est lui qui me commande. Il m’appelle, il me somme. Et je sens peser sur mes épaules le fardeau, la charge d’avoir infiniment à lui venir en aide, à le protéger.

(Déso)obéir / Frédéric Gros

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :