L’individu incorrigible, c’est celui devant lequel les appareils disciplinaires (l’école, l’Église, l’usine…) avouent leur impuissance. On a beau le surveiller, le punir, on a beau lui imposer des sanctions, le soumettre à des exercices, il demeure incapable de progrès, inapte à réformer sa nature et à dépasser ses instincts.
L' »incorrigibilité » provient d’un fond d’animalité rebelle. Accepter la médiation des lois, résister à la pente de son instinct premier, faire ce qu’un autre exige de nous qu’on fasse, c’est accéder au plateau de l’humanité « normale ». Désobéir, c’est se laisser glisser sur la pente de la sauvagerie, céder aux facilités de l’instinct anarchique.
Si c’est l’animal en nous qui nous fait désobéir, alors obéir, c’est affirmer notre humanité […] et la désobéissance est monstrueuse.

L’expérience du 20ème siècle, celle des régimes totalitaires et des grands génocides […] a brisé cette évidence culturelle massive qui lie, de manière serrée, capacité d’obéir et affirmation d’humanité.
On peut prendre l’exemple d’Eichmann, coordinateur froid, impeccable, de la machine de mort qui entraîna la destruction de six millions de Juifs d’Europe, et qui, à la barre du tribunal de Jérusalem, ne comprend pas qu’on envisage même sa condamnation  :  » Je ne peux pas être tenu pour responsable, car je ne vois pas pourquoi je serais puni pour avoir signé conformément aux ordres. […]

L’expérience totalitaire du 20ème siècle a rendu sensible à une monstruosité inédite : celle du fonctionnaire zélé, de l’exécutant impeccable. Des monstres d’obéissance. […] Il ne s’agit plus de l’ancienne utopie : écouter et suivre la voix de la raison universelle plutôt que demeurer dans la servitude des instincts primitifs. Non, là il s’agit de se faire automate. […]

Et soudain, c’est la désobéissance qui humanise.

(Dés)obéir / Frédéric Gros

 

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

À propos de FloFlo

"Un rien m'amène, un rien m'anime. Un rien me mine, un rien m'emmène."

Derniers Articles par FloFlo

CATÉGORIE

Anthropologie