De l’importance de savoir laisser tomber

Il n’est pas rare que le thermomètre affiche encore des températures de fin d’été en automne, de quoi poser un vrai casse-tête [aux arbres].

Que faire ? Profiter de la douceur ambiante pour continuer à réaliser la photosynthèse et vite engranger quelques calories supplémentaires avant l’hiver ? Ou bien jouer la sécurité et se défeuiller sans attendre au cas où un brusque épisode de gel contraindrait à un repos précipité ?

Apparemment, chacun des arbres a un avis différent. [Les plus téméraires] vont garder les feuilles et remplir à ras bord les réservoirs, sous l’écorce et dans les racines. Jusque-là, cette option s’est avérée un bon choix, mais qui sait combien de temps cela va durer ?

Avec le réchauffement climatique, les températures automnales restent plus longtemps élevées, le feuillage demeure parfois jusqu’à la première semaine de novembre sur les rameaux. Or le début de la saison des tempêtes n’a pas changé, il survient toujours en octobre, de sorte que le risque qu’une bourrasque renverse un arbre couvert de feuilles augmente.

Je crains qu’à terme les arbres prudents aient de meilleurs chances de survivre.

La vie secrète des arbres / Peter Wohlleben

© Matthew Butler

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :