Les petits coffres

Il y a de drôles de gens comme ça,
Qui n’ont pas de coffre assez gros,
Pour garder au chaud les mots forts,
Les mots sacrés, les mots costauds.

Hop, il vous les jettent par dessus bord,
Au lieu de les livrer quand il faut.
Ils disent je vous aime quand ils n’aiment pas.
Jurent main droite que c’est vrai quand c’est faux.

Mais une fois au sol, les mots débarqués,
Ont bien envie d’une vie pour de vrai.
Nous valons bien un gland, pensent-ils tous bas,
Une destinée, tragique, pourquoi pas.

Ces mots-là, en fait, ne croient pas si bien dire,
Les lois du hasard guettent, pressées de surgir.
Un seul coup de bec, les voilà disparus.
Un bon coup de vent, l’aventure continue.

Qui emporte loin nos heureux élus,
Leur évite le choc, d’un sol froid et dur.
C’est par un cœur, plait-il, qu’ils sont reçus,
Terrain chéri des mots présumés sûrs.

Ceux-là s’installent, se mettent à leur aise,
Le cœur content, leur fait de la place
Quelle sacré veine, ces mots façon graine,
Une tige, bientôt, prendra tout l’espace.

Le temps va, le cœur garde espoir,
Il bichonne son hôte, veut y croire.
Mais rien ne pousse, rien ne s’écrit.
La graine vide son sac : elle est vide.

Un si grand mot sans racines ?
Est-ce possible, dit le cœur.
Il y a bien sur la colline,
Un arbre qui sait son auteur.

Il sonde les écorces,
Interroge toutes les branches.
Il traverse les feuilles,
Vise la plus haute cime.

Là bas dans les airs,
Il scrute alentour.
L’horizon est clair,
Rien n’a nourri son mot d’amour.

La tête exsangue,
Tout était faux.
Il plonge.
Mais n’est pas homme d’Acapulco.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :