Rester près de soi

Pensez-vous que l’acteur va imaginer toutes sortes d’impressions nouvelles, ou même s’inventer un caractère différent pour chacun de ses rôles ? Combien d’âmes devrait-il avoir ? Comment pourrait-il arracher la sienne pour lui substituer celle d’un autre ? Où la trouverait-il ? On peut emprunter un manteau, des bijoux, n’importe quel objet, mais on ne peut prendre à une autre ses sentiments. On peut comprendre un rôle, sympathiser avec le personnage et se placer dans les mêmes conditions que lui afin d’agir comme il le ferait. C’est ainsi que naîtront chez l’acteur des sentiments qui seront analogues à ceux du personnage, mais qui n’appartiendront qu’à l’acteur.

N’oubliez jamais que sur scène vous restez un acteur. Ne vous éloignez pas de vous-même. Dès que vous perdrez ce contact avec vous-même, vous cesserez de vivre réellement votre rôle, et à votre place apparaîtra un personnage faux et ridiculement exagéré.

La formation de l’acteur / Constantin Stanislavski

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :