La faute à qui

J’avais sans doute et bien malgré moi éveillé en elle un sentiment d’insécurité, de culpabilité et de perte de valeur, la crainte de ne pas être assez excitante qui n’est jamais trop difficile à susciter chez la millénaire servante de l’homme et qui est une telle bénédiction pour les virilités approximatives, lorsqu’il s’agit d’inverser les responsabilités et de sauver l’honneur.

Au-delà de cette limite votre ticket n’est plus valable / Romain Gary

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :