Simplicité bucolique

Ils regardèrent, l’un la Grande Ourse et l’autre la Petite. Remué par tant de poésie céleste, le Bombé leva délicatement une fesse, émit un pet plus foudroyant qu’un uppercut, qui monta jusqu’au contre-ut avant de s’achever par une phrase de morse en suave dégradé. Là-dessus, Chérasse attendit avec intérêt le jugement de l’auditoire.
– Pas vilain, apprécia Ratinier, amateur éclairé s’il en fut, virtuose lui-même de l’instrument en question, base essentielle de la communicabilité entre deux êtres imprégnés de simplicité bucolique.
Il ajouta peu après, l’œil rivé à l’étoile du Berger :
– Cré bon Dieu de vieille charogne, t’as un pot de chambre cassé dans le ventre !
Flatté, le Bombé commenta sa prouesse :
– J’ai mangé des pois à midi.
– C’est donc ça…
– Des Saint-Fiacre. J’en ai ramassé gros, gros, l’an passé.
– Ça promet !
– Pas un charançon !
– C’est vrai que ça sent pas l’insecte.
Le Glaude mijotait sa revanche, puissant et concentré, ne pensant plus même à tirer sur sa cigarette. L’air retrouvait peu à peu sa pureté virgilienne quand, des entrailles, sinon de al terre, du moins de celles de l’ancien sabotier jaillit un ululement qui n’avait rien d’humain. C’était si déchirant, si poignant aussi que le Bombé en sursauta sur le banc. Ratinier triompha, hilare, après le couac subtil de la dernière note :
– Ho, l’ami ! Qu’est-ce que t’en dis, de celui-là ? Y faisait bien un kilomètre, un kilomètre et demi de long, non ?
– Pas loin, admit Cicisse beau joueur. On se demande où que tu vas chercher tout ça.
– Lard aux lentilles, expliqua le maestro sur un ton professoral. Y a pas mieux pour la sonorité. Ça fait cuivre.
Enfumé comme un blaireau dans son terrier, le Bombé se dressa sur ses pieds.
– C’est pas tenable, avoua-t-il, je vas prendre l’accordéon, ça fera un peu de brise, avec les soufflets.

La soupe aux choux / René Fallet

Traduction cinématographique ICI

 

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :