Coquetterie

Les qualités générales de l’articulation sont : la correction, la netteté, la vigueur et la légèreté.

La correction provient du respect de toutes les règles concernant l’émission des consonnes. La netteté consiste à bien distinguer les consonnes les unes des autres. La vigueur consiste à frapper chaque consonne, lui permettant ainsi d’être distinguée au loin. La légèreté est la qualité qui masque l’effort nécessaire à toute bonne articulation. […]

Si à toutes ces qualités le diseur joint celle de la rapidité, l’ensemble de ces qualités est dit virtuosité. La virtuosité ne trouve place que dans peu de morceaux mais tout diseur doit avoir la coquetterie de l’acquérir. L’articulation est pour un diseur ce que le doigté est pour un violoniste.

Grammaire de la diction française / Georges Le Roy

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :