Déclin glandulaire

Aux environs de la cinquantaine, la virilité fait souvent quelques transferts et cherche à se constituer un capital de puissance à l'abri du déclin glandulaire. Au-delà de cette limite, votre ticket n'est plus valable / Romain Gary

Vraie maison

J'ai toujours eu le goût des jardins secrets et des mondes à part. J'aimais cette complicité profonde à deux où personne n'est admis. Tout ce qui est "réputation" dans ce domaine est fin du merveilleux. La vraie maison de l'amour est toujours une cachette. Au-delà de cette limite, votre ticket n'est plus valable / Romain... Lire la Suite →

De l’art de vendre une maison

On comptait hier au soir à table, qu'Arlequin, l'autre jour à Paris, portait une grosse pierre sous son petit manteau ; on lui demandait ce qu'il voulait faire de cette pierre ; il  dit que c’était un échantillon d'une maison qu'il voulait vendre : cela me fit rire ; je jurai que je vous le... Lire la Suite →

Le théâtre n’existe pas

Chaque fois que l’on voudra vous enfermer dans un code en déclarant : « Ceci est du théâtre, ceci n’est pas du théâtre », répondez carrément : le théâtre n’existe pas, il y a des théâtres, et je cherche le mien. Emile Zola

Au pied de la lettre

Je ne sais en quelle disposition vous serez en lisant cette lettre ; le hasard fera qu'elle viendra mal à propos et qu'elle ne sera peut-être pas lue de la manière qu'elle est écrite ; à cela je ne sais point de remède ; elle sert toujours à me soulager présentement ; c'est au moins... Lire la Suite →

Rester près de soi

Pensez-vous que l'acteur va imaginer toutes sortes d'impressions nouvelles, ou même s'inventer un caractère différent pour chacun de ses rôles ? Combien d'âmes devrait-il avoir ? Comment pourrait-il arracher la sienne pour lui substituer celle d'un autre ? Où la trouverait-il ? On peut emprunter un manteau, des bijoux, n'importe quel objet, mais on ne... Lire la Suite →

Les petits coffres

Il y a de drôles de gens comme ça, Qui n'ont pas de coffre assez gros, Pour garder au chaud les mots forts, Les mots sacrés, les mots costauds. Hop, il vous les jettent par dessus bord, Au lieu de les livrer quand il faut. Ils disent je vous aime quand ils n'aiment pas. Jurent... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :