Démarche appréciative

Reconnaître et valoriser ce qui se fait de positif au sein d'une organisation a conduit à une méthode très judicieuse appelée 'démarche appréciative'. Le cœur de cette approche c'est d'explorer ce qui fonctionne bien et lui donner de la valeur [...] En France, elle a surtout été développée et diffusée par l'Institut français d'appreciative inquiry.... Lire la Suite →

Égoïsme solidaire

[...] L'appel à la générosité et à la compassion, quand il vise à régler les problèmes sociaux, aboutit à une concurrence des victimes qui peut être source d'inégalité : se pencher sur le sort des uns, c'est ignorer les autres. A cela peuvent s'ajouter certains effet pervers : les bons sentiments ne font pas toujours... Lire la Suite →

Bonheur global

L’économie a connu une croissance exponentielle, et l’humanité jouit aujourd’hui d’une richesse qui n’existait que dans les contes de fées. La science et la révolution industrielle ont donné à l’humanité des pouvoirs surhumains et une énergie quasi illimitée. L’ordre social a été entièrement transformé, tout comme la politique, la vie quotidienne et la psychologie humaine.... Lire la Suite →

Nationalité inter-subjective

De même que la famille nucléaire, la communauté ne pouvait entièrement disparaître de notre monde sans substitut émotionnel. De nos jours, marchés et États satisfont l’essentiel des besoins matériels auxquels pourvoyaient autrefois les communautés, mais ils doivent aussi veiller aux liens tribaux. Marchés et États le font en encourageant des « communautés imaginaires » qui contiennent des... Lire la Suite →

Parents modernes

Au fil du temps, États et marchés se servirent de leur pouvoir croissant pour affaiblir les liens traditionnels de la famille et de la communauté. L’État envoya sa police arrêter les vendettas familiales pour les remplacer par des décisions de justice. Le marché dépêcha des démarcheurs pour en finir avec les vénérables traditions locales et... Lire la Suite →

Relativité de la folie

[Prenons] l'exemple de Niazov. On pourrait classer dans la catégorie mégalomanie son goût immodéré pour les édifices grandioses et les représentations de sa personne - outre ses innombrables statues, son visage apparaît en permanence sur l'écran des programmes de la télévision nationale. [...] En France, on considérerait comme complètement "fou" un chef d’État qui ferait... Lire la Suite →

Article cul nu (sans titre)

Ce n'est jamais lorsqu'ils enlèvent leur culotte que les hommes font du mal... C'est la morale bourgeoise, ça. Non, pour leurs vraies saloperies, les gens s'habillent. Ils se mettent même en uniforme, ou en jaquette. Personne n'a jamais fait grand mal le cul nu... Lady L. / Romain Gary  

Noblesse naturelle

Toutes ces pauvretés qu'on appelle naissance, noblesse, rang, je m'en moque éperdument, hargneusement même. Elles m'inspirent le plus total mépris. Ma femme était une gitane qui dansait dans les rues lorsque je l'ai rencontrée et elle avait une race, une noblesse véritablement authentiques, celles qui viennent de la nature elle-même. La seule chose qui compte... Lire la Suite →

Horreur du malheur

Écoute-moi, Annette. Il y a en toi une dureté qui est très compréhensible : tua s souffert si tôt et si profondément qu'il ne te reste plus que mépris pour la souffrance, tu ne veux plus en entendre parler. Tu as été à une telle école du malheur que tu as fini par avoir horreur... Lire la Suite →

Petite fleur cherche bouquet

Tout d’un coup, il était tout seul dans cet essaim bruyant, sans aucun endroit où butiner. Seul ! Il se rendit compte avec acuité que toute la compagnie était maintenant répartie en bouquets et qu’être à l’écart revenait à être un individu abject et incompétent.  Il regarda de-ci, de-là. Qui était-ce, juste là ? Un grand homme... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :