Conseil pour bistrotier

La dernière lubie, c'est d'ouvrir des bars dans lesquels les pochtrons ne se trouvent pas à l'aise. Ton cœur de cible, tu le fous dehors. Après ils se plaignent tous de fermer. Mais un bar, ça ne tient pas avec trois touristes qui gueuletonnent un croque-monsieur. Il te faut du pilier, pour tenir, du gars... Lire la Suite →

CDD à la Poste

CDD à la Poste, il distribue le courrier. C'est difficile, cette connerie. Il regrette toutes les critiques qu'il a faites sur les facteurs. Déjà, c'est dur de ne rien voler. Mais surtout, qu'est-ce qu'il marche. Et c'est un véritable parcours du combattant de découvrir où les gens sont allés mettre leurs boîtes aux lettres... Si... Lire la Suite →

Petites crottes

Patrice met la radio et allume son ordinateur. C'est ce qu'il fait tous les matins. Il sait que ça le rend fou. Dans les années 80, quand il a commencé à acheter la presse et écouter la radio, c'était différent. […] Les commentaires merdiques sur la chute du Mur, la place Tiananmen ou Scorsese qui... Lire la Suite →

Pamela n'aurait pas parié un centime sur ce bizness de fausse clope, qui avait envie de fumer son stylo-plume ? Ça a cartonné, au-delà du raisonnable. Vernon Subutex / Virginie Despentes

Lucidités contradictoires

Ce qui fascine Vernon, de Xavier à Sylvie en passant par Louis, qui n'ont pas grand chose en commun, c'est qu'ils ne doutent de rien. Ils voient bien, pourtant, que personne n'est d'accord sur rien, ils pourraient en tenir compte et se demander comment ils vont faire avec cet éclatement de lucidités contradictoires. Au contraire,... Lire la Suite →

Vernon n'a jamais eu suffisamment de suite dans les idées pour être vraiment déprimé. Ça l'a toujours sauvé. Vernon Subutex / Virginie Despentes

Résolution

J'ai entrepris de me présenter au bureau une heure après l’heure convenue. De cette manière, je suis beaucoup plus frais et reposé quand je me présente et j'évite la première heure blafarde de la journée de travail, au cours de laquelle mes sens encore engourdis font de toutes les tâches de véritables pensums. Je constate... Lire la Suite →

Faire la part des choses

Mathilde avait toujours admiré son incroyable capacité à faire la part des choses. C'était une expression qui lui convenait si bien. Étienne adorait segmenter sa vie. Pour la première fois, Mathilde se posa la question de savoir où était sa place. Dans quel segment ? Elle avait comme un mauvais pressentiement. Celui d'avoir basculé dans... Lire la Suite →

On ne peut pas nager dans le bonheur éternellement, il y a forcément un moment où on attrape une crampe. FloFlo dans le métro

Que le mal vienne ou non, l'angoisse est venue, et le sillon qu'elle a creusé ne se comble jamais. Port-Royal / Henry de Montherlant

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :