Besoin de beauté

Lady L. avait trouvé dans l'Essai sur l'art de Sir Bertram Moore, publié en 1941, un passage remarquable qui lui paraissait s'appliquer admirablement à Armand et à certains de ses compagnons. "Cela devait finir ainsi ; le besoin de beauté de l'âme humaine devait tôt ou tard sortir des limites de l'art pour s'attaquer à... Lire la Suite →

Contraire de l’art

La musique doit humblement chercher à faire plaisir ; il y a peut-être une grande beauté possible dans ces limites. L’extrême complication est le contraire de l’art. il faut que la beauté soit sensible, qu’elle nous procure une jouissance immédiate, qu’elle s’impose ou s’insinue en nous sans que nous ayons aucun effort  faire pour la saisir.... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :