Publique bibliothèque

Un exemple fera bien comprendre tout l'éloignement entre nos deux systèmes de lecture (français et anglo-saxon). Les bibliothèques anglo-saxonnes vendent dans des braderies les livres dont elles veulent se débarrasser. Les bibliothécaires français ont été longs à admettre ce qui leur apparaît comme un sacrilège. Les bibliothécaires anglo-saxons n'ont aucun scrupule à mettre en vedette... Lire la Suite →

Dernière fois

Il faut l'admettre, cette question est insurmontable et peut être exprimée sous la forme d'un théorème simple : tout ce qui est bon pour la conservation est mauvais pour la communication et tout ce qui est bon pour la communication est mauvais pour la conservation. [...] Ce débat a mobilité bien des journalistes lors de... Lire la Suite →

Livre de klein

Pour l'architecte qui doit construire une bibliothèque, la question se pose toujours de savoir s'il faut mieux disposer les rayonnages le long des murs de manière périphérique ou, au contraire, de laisser la lumière pénétrer, comme les vitraux d'une cathédrale [...] Le choix qu'il a à faire n'est pas seulement fonctionnel. Il traduit plusieurs conceptions... Lire la Suite →

Contenu du livre et du verre

Le mot bibliothèque a fini par désigner à la fois une collection de livres (et d'autres documents), le meuble sur lequel ils sont posés et le bâtiment qui les abrite, au point qu'on emploie aujourd'hui un mot pour l'autre, sans s'en apercevoir. Voilà un bel exemple de métonymie. Borges admirait la langue française, la seule... Lire la Suite →

Affaire pliée

Je dirais que le livre est né du pli. Prenez une feuille et pliez la en deux : vous obtiendrez ce qu'on appelle un livre. Il tient debout. Il s'ouvre et se ferme. La feuille est devenue volume. C'est sous cette forme, appelée 'codex', que le livre a lentement [...] triomphé du rouleau. [...] La... Lire la Suite →

Valeur du livre

L'imprimerie a beau en avoir fait un produit de consommation, chaque livre est encore l'objet d'une forme de respect que ne connaissent ni le journal, qu'on jette après l'avoir lu, ni un film, qui n'est que le support d'une projection, ni la disquette qu'on efface et qui disparaîtra, sans doute, avant le livre. En instituant... Lire la Suite →

Lieu des liens

[La bibliothèque] existe partout où se noue, sans protocole ni contrat, quelque chose entre des savoirs, par quelque méditation que ce soit, y compris la parole. Le livre n'est souvent que l'occasion du lien, son  prolongement. L'important est que ce lieu, à la différence de l'école qui doit être obligatoire et unique pour nous donner... Lire la Suite →

Sous le ciel des bibliothèques

L'incomplétude  est la seule sauvegarde de la bibliothèque. [...] Les bibliothèques existantes ne se soutiennent que de leurs manques. Du jour où l'on feindrait de croire qu'ils sont abolis, l'angoisse nous prendrait, comme si le ciel étoilé se solidifiait soudain. Et l'on se souviendrait de l'époque heureuse où il restait encore des livres à écrire.... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :