Bonheur chimique

Pour les biologistes, [...] notre bien-être subjectif n’est pas déterminé par des paramètres extérieurs tels que le salaire, les relations sociales ou les droits politiques, mais par un système complexe de nerfs, de neurones, de synapses et de diverses substances biochimiques comme la sérotonine, la dopamine et l’ocytocine. Gagner au loto, acheter une maison, décrocher... Lire la Suite →

Boucle bouclée

Le bonheur ne dépend pas vraiment des conditions objectives : richesse, santé ou même communauté. Il dépend plutôt de la corrélation entre conditions objectives et attentes subjectives. Si vous voulez un char à bœufs et que vous en obtenez un, vous êtes satisfait. Si vous voulez une Ferrari neuve et que vous n’obtenez qu’une Fiat d’occase,... Lire la Suite →

Bonheur global

L’économie a connu une croissance exponentielle, et l’humanité jouit aujourd’hui d’une richesse qui n’existait que dans les contes de fées. La science et la révolution industrielle ont donné à l’humanité des pouvoirs surhumains et une énergie quasi illimitée. L’ordre social a été entièrement transformé, tout comme la politique, la vie quotidienne et la psychologie humaine.... Lire la Suite →

Dignes du bonheur

"Jamais vous ne serez dignes du bonheur, tant que vous aurez quelque chose à vous, et que votre haine des bourgeois viendra uniquement de votre besoin enragé d’être des bourgeois à leur place." Germinal / Emile Zola

Ordres imaginaires

Comment des mythes peuvent-ils soutenir des empires entiers ? [...] Arrêtons-nous sur deux des mythes les mieux connus de l’histoire : le code d’Hammurabi, autour de 1776 avant notre ère, qui servit de manuel de coopération à des centaines de milliers d’anciens Babyloniens ; et la Déclaration d’indépendance américaine, en 1776, qui reste le manuel de coopération de... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :