Observation pulmonaire

Observez d'abord la respiration, dont vous devenez le témoin passif. Dirigez votre attention vers l'acte respiratoire, sans l'influencer. C'est plus difficile qu'il n'y paraît car le fait même de prendre conscience des mouvements respiratoires nous incite à les modifier. J'apprends le yoga / André Van Lysebeth Une idée du même genre ici : Observation salutaire

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :