Théorie de l’ognon

Carlo Cipolla, dit Carlo Cpolla depuis la dernière réforme de l'orthographe, était un économiste italien qui divisait l'humanité en quatre types d’individus, comme on couperait un bulbe d'oignon en quatre morceaux : les intelligents, les bandits, les crétins et les stupides. Chaussons nos lunettes, et épluchons cette audacieuse théorie : Carlo rappelle d'abord que nous, les... Lire la Suite →

Humanité abstraite

Je faisais vivre des centaines de familles démunies, mais j'allais toujours d'abord voir si mes pauvres avaient des têtes qui me revenaient : je ne voulais rien faire pour l'autre, cette humanité abstraite et anonyme, sans visage et sans chaleur, qui rôdait autour des hommes de bonne volonté et les dévorait pour tenter en vain... Lire la Suite →

« Elle »

Elle s'aperçut qu'il parlait de l'humanité comme si c'était une femme et elle se mit à détester cette rivale sans visage, secrète, mystérieuse, tyrannique que les hommes ne parviennent jamais à satisfaire et dont le plus grand plaisir semble être de les pousser à leur perte. C'était rageant de l'entendre tout le temps parler d'une... Lire la Suite →

Pérennité du rien

Je suis lassé de cette humanité qui refuse de progresser et se reproduit encore pas des moyens aussi ringards que la lampe à huile et le feu de cheminée. Les gens en ont assez de devoir la vie à des parents. Cette paire d'humains, bête à croire à l'amour et à la destinée. Comme si... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :