Au spectacle

Elle était encore trop près de la rue pour ne pas se sentir enchantée par le spectacle de la royauté, lorsqu'il était bien présenté. Elle aimait les chevaux qui piaffent, les généraux empanachés et les cardinaux sur le parvis, elle avait un faible pour la pourpre cardinalice et, en général, trouvait que l’Église s'habillait vraiment... Lire la Suite →

Tordutitude du théâtre occidental

Prenez le théâtre occidental des derniers siècles ; sa fonction est essentiellement de manifester ce qui est réputé secret (les "sentiments", les "situations", les "conflits"), tout en cachant l'artifice même de la manifestation (la machinerie, la peinture, le fard, les sources de lumière). La scène à l'italienne est l'espace de ce mensonge : tout s'y... Lire la Suite →

Taurosushie

[...] si la cuisine japonaise se fait toujours devant celui qui va manger (marque fondamentale de cette cuisine), c'est que peut-être il importe de consacrer par le spectacle la mort de ce qu'on honore. L'empire des signes / Roland Barthes

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :