Paradoxe sur le comédien

"Son talent consiste non pas à sentir, comme vous le supposez, mais à rendre si scrupuleusement les signes extérieurs du sentiment que vous vous y trompiez." Le paradoxe sur le comédien / Denis Diderot

Harry et les moldus

Même si quelqu’un est né avec un talent particulier, celui-ci demeurera généralement latent s’il n’est pas encouragé, entretenu et cultivé. Tout le monde ne reçoit pas les mêmes chances de cultiver et d’affiner ses capacités. Que l’occasion soit donnée de le faire dépendra habituellement de la place de chacun dans la hiérarchie imaginaire de sa... Lire la Suite →

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :