Cicatrisation naturelle

Il est si difficile de distinguer des autres les blessures profondes, et même alors si périlleux de les sonder ! Mieux vaut parfois les laisser se cicatriser d'elles-mêmes, on ne torture pas un abcès naissant. Journal d'un curé de campagne / Georges Bernanos

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :