Repos

On écoute cette jeune femme. On l’écoute vraiment. On sait qu’entre elle et vous il n’y aura jamais rien.
On le sait sans savoir.
En un sens, c’est reposant. Il y a des moments comme ça, on voit ce que c’est le désir : la volonté exténuante de prendre, de jouir, de vaincre.
Il y a des moments comme ça où on ne désire plus rien. On se contente de la douceur du jour, de la finesse des lumières et d’être assis là, dans cette cuisine, devant les grandes étendues terrestres d’un visage, devant la terre profonde d’un clair visage.

La part manquante / Christian Bobin

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :