Empreinte

Il paraît que si l’on couche un bébé ou un chat sur le sable, puis qu’on le soulève avec précautions, on retrouve l’empreinte entière de son corps sur la surface du sable. Mais si l’on fait la même expérience avec un homme de notre époque surexcitée, tout ce qu’on trouvera sur le sable sera la marque de ses omoplates et de ses fesses, tandis que tout le reste de son corps, à cause de la continuelle contraction des muscles, ne touchera jamais le sable.

La formation de l’acteur / Constantin Stanislavski

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :